Planifier le potager

OÙ FAIRE SON POTAGER

Les deux éléments essentiels pour réussir son potager sont la lumière et le sol.  La fertilité et la structure du sol peuvent s’améliorer avec le temps, mais l’emplacement du jardin lui est plus limitant.  La règle générale est un ensoleillement direct d’au minimum 8 heures par jour.   Pour certains, la lumière du matin est plus importante puisqu’elle permet de réchauffer le sol, pour d’autres celle de l’après-midi convient mieux puisqu’elle permet une accumulation de chaleur totale plus importante.  J’ai personnellement obtenue de bons résultats dans un jardin où les premiers rayons de soleil arrivaient vers 9h00-9h30 avec ensoleillement intense pour le reste de la journée.  Dans mon jardin actuel, la lumière maximale est le matin, et mon potager est tout aussi productif.  Choisissez l’endroit où l’ensoleillement direct sera le plus long et l’endroit qui vous plaira le plus pour travailler!  Pensez également à la proximité de votre source d’eau, l’irrigation est essentielle.  Évitez les endroits trop près des arbres, leurs racines entreront en compétition avec votre potager.  Évitez si possible un endroit ou le vent est trop fort, une protection avec une haie serait alors nécessaire.  Les planches du potager doivent être orientées parallèlement par rapport au vent dominant.

Orientation des planches
Orientation des planches

Le drainage des cultures est également important et c’est pourquoi je conseille de faire son potager en planche surélevée.   Ceci permet un meilleur écoulement de l’eau en plus de faciliter l’entretien des allées.  De plus, les planches se réchauffent plus facilement au printemps, permettant de semer les légumes résistants au froid plus rapidement.  Le montage des buttes permet d’améliorer la structure du sol rapidement en ajoutant de la matière organique, comme le compost, le fumier composté, de la tourbe etc.

LA GRANDEUR DU JARDIN

Pour assurer une bonne rotation des cultures, je considère qu’un minimum de 4 planches doit être fait, 6-7 si vous mangé très varié.  La grandeur des planches variera selon l’espace disponible et les besoins en légumes.  En culture intensive, un potager de 18pi x 10pi (6 planches de 4pi x 3pi) vous fournira une très bonne récolte.  Mon objectif est de fournir ma famille de 4 en légumes (chambre froide et congélation), dans ce cas, un espace d’environ 600 pi2 est nécessaire.

PLANCHE SURÉLEVÉE

Il y a deux méthodes répandues pour réaliser ses planches: en encadrant ses planches avec du bois, et en formant des buttes permanentes.   J’utilise les deux techniques dans mon potager, je trouve le potager encadré très jolie et il retient bien la terre, mais la méthode de buttes permanentes est plus économique.

Planches encadrées : J’utilise du bois de construction  2’’x 6’’ de 12 pieds d’épinette, qui est le plus économique.  Il devra être remplacé plus fréquemment que du bois résistant aux intempéries, comme le cèdre, mais qui est beaucoup plus dispendieux.  Mes planches ont 3 ans et sont encore en bon état.  J’ai des planches de 8pi x 4pi, ce qui limite le nombre de découpes et la grandeur est raisonnable pour nourrir la famille.  Des planches de 12pi x 4pi sont aussi une bonne idée pour avoir une abondance de légumes et celles de 4pi x 4pi pour un petit potager.  Le coût d’une planche en bois neuf (8pi x 4pi) est d’environ 30$.  Elles ont 12 pouces de hauteurs, ce qui est parfait pour le développement des racines et ne nécessite pas d’enlever la tourbe avant le remplissage.  Je plante des piquets au 4 coins de ma planche (profondeur dans le sol de 6 pouces environ, 12 pouces au-dessus de la terre), et deux au milieu.  Je visse ensuite mes planches sur ces piquets, deux planches de 6 pouces de hauteur.

Planche encadrée
Planche encadrée

J’ai rempli mes planches de terre à jardin (éviter la terre noire, trop acide) d’un fournisseur local, à la manière du jardinier paresseux (Larry Hogdson).  La structure de la terre est parfaite pour le développement des racines et la germination des graines.  Elle est également exempte de mauvaise herbes.  Mon sol est à la fois argileux et très rocailleux, l’achat de terre réduit de beaucoup mon travail au jardin.  Par contre le coût de la terre peut ne pas convenir à tous les budgets (environ 45$ par planche de 8pi x 4pi).  Vous pouvez utiliser les surplus de terre de votre terrain (due au nivellement, à des aménagements ou plantation d’arbres par exemple) pour remplir les planches.  Il suffira de compléter avec du compost maison, des feuilles déchiquetées, la tourbe du déchaumage, et du fumier composté.  La matière organique est ce qui donnera une meilleure structure au sol. Je laisse un espace d’un pied et demi entre les planches, ce qui est suffisant pour bien circuler.

Potager encadré
Potager encadré

Planches en buttes permanentes :

Il s’agit de faire des buttes surélevées permanentes d’environ 6 pouces (15 cm) de hauteur.  Le sol doit d’abord être détourbé pour réduire les mauvaise herbe.  J’utilise un coupe-tourbe pour enlever le gazon et j’essaie de conserver le maximum de terre en secouant bien mes mottes de gazon.  Si vous êtes prévoyant, vous pouvez poser du carton ou plusieurs couches de journal sur votre emplacement de potager pendant quelques semaines pour tuer le gazon.  Cela économise bien du travail! Une fois le gazon éliminé, il faut bien labourer à 6-8 pouces de profondeur.  J’utilise une fourche à bêcher pour labourer.  On doit enlever un maximum de roches et ajouter du compost ou fumier composté en abondance pour améliorer la structure du sol.  Je trouve que les buttes sont plus faciles à gérer lorsqu’elles ont 3 pieds de largeur.  J’ajoute 6 sacs de terre à jardin que je mélange uniformément avec mon sol (pour mes 8 pieds de long).   Au printemps on peut aussi ajouter la tourbe du déchaumage, ou des feuilles déchiquetées à l’automne.  Plus il y a de matière organique, mieux c’est! Je forme ensuite ma butte de 3 pieds avec le dos d’un râteau en faisant les bords avec un angle de 45°.  J’ajoute  3 sacs de fumier composté sur le dessus des buttes (environ 2 pouces), que j’incorpore au sol de ma butte. Le tout coûte environ 20$ en terre et fumier composté.  Idéalement, mettez du paillis dans les allées pour éviter les mauvaises herbes!  Du carton ou des journaux peuvent être utilisés comme paillis, c’est économique! Il est recommandé d’attendre 2 semaines avant la plantation pour permettre au sol de bien se placer.  De plus certaines graines de mauvaises herbes du sol  exposées à la lumière auront germées et pourront être éliminées avant de semer.  J’ai préparé mes planches à l’automne, photos à venir….

Potager de Catherine et Christian
Potager de Catherine et Christian

4 réflexions au sujet de « Planifier le potager »

  1. bonjour,

    J’aime bien te lire ,lorsque tu parle fumier composter ,tu utilise quelle marque moi je n’arrive pas a en trouver de fumier biologique

    1. Bonjour,
      au Québec une bonne source de fumier composté est Fafard, il est vendu en sac ou en vrac dans les centres de jardins ou les quincailleries. Le fumier peut provenir de crevettes, de mouton, ou de boeuf.

  2. Pour ce qui est de remplir les planches de terre / J’aimerai savoir si je pourrais mettre du compost que la ville nous permet de prendre gratuitement… au lieu d’acheter de la terre de jardin.
    Merci!

Répondre à Mélanie Chapleau Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.