Trucs pour réussir votre potager

trucs potagerBonjour à tous!

J’entends beaucoup parler de compagnonnage et de comment bien utiliser l’espace au jardin.   L’aménagement idéal de votre potager viendra avec l’expérience et les particularités de votre environnement.  Je me permets quand même de donner quelques trucs pour bien réussir votre potager cette année!

Lorsque vous ferez votre plan de jardin, il est important de réfléchir à l’emplacement de chaque légume.  Lorsque l’on fait du compagnonnage, la hauteur des plants, le nombre de jour à maturité et l’architecture des racines sont à considérer.  L’association classique est les trois soeurs, la courge rampante pour couvrir le sol, le mais pour soutenir les haricots grimpants et le haricot pour donner de l’azote.  Ça fonctionne très bien! Les trois soeurs

trois soeurs

Les légumes qui poussent en hauteur feront-ils de l’ombre aux légumes voisins?  Mes planches sont orienté Nord-Sud, je place les pois et haricot grimpant au bout Nord de mes planches pour ne pas qu’ils causent d’ombre aux autres légumes.  Il pourrait être logique de planter des laitues et épinard au nord des légumes grimpant pour qu’ils fassent un peu d’ombre dans les grosses chaleurs de l’été.  Planter des carottes à cet endroit ne serait pas logique puisque ce légume est long à pousser et ne montent pas en hauteur.  Par contre, carottes et fèves ou pois nains font une bonne association pour le partage de l’espace et des nutriments.  Idem si l’on place les carottes au sud des pois ou haricots grimpants.

Carotte, laitue et betterave sont de bon compagnon puisqu’ils ont la  même hauteur et les mêmes besoins en nutriments.

Il y a aussi des trucs pour maximiser l’espace comme planter des épinards et du mesclun près des courges ou tomates qui deviendront de gros plants plus tard en saison.  On peut semer de la roquette entre les oignions pour protéger le sol et éviter l’envahissement des mauvaises herbes.

Le radis peut attirer la mineuse des feuilles et l’éloigner des épinards.  J’ai fait le test et ça fonctionne bien. Comme la mineuse affecte les feuilles, la racine du radis ne sera pas touchée. Il faudra se débarrasser des feuilles de radis avant la maturation de l’Insecte pour éviter d’augmenter la population du ravageur.  Ça demande donc quand même de la surveillance.

Le radis attire également l’altise, il peut être utilisé comme ‘trap crop’ avec la famille des choux (dont navet, rabiole chou-rave, brocoli) au printemps.  On peut laisser certains radis monter en fleur pour attirer des insectes bénéfiques.  L’aneth est également un bon compagnon, ses fleurs attirent une grande variété d’insectes prédateurs.  On peut la planter un peu partout au potager.

On plante également le radis avec les concombres et le zucchini, le radis éloigne la chrysolème du concombre.  Quelques fleurs comme le souci et le zinnia, attirera des pollinisateurs.

courge et fleurs

Il y a peu ou pas de preuves scientifiques sur les associations fines herbes, fleurs et légumes.  Par contre l’expérience au jardin montre qu’effectivement les capucines attirent les pucerons.  Il est logique de les planter avec les légumes de la famille du chou (dont navets et rabioles) pour éviter que les pucerons ne les envahissent.  On associe également les capucines avec le concombre, la capucine éloignerait la doryphore du concombre.  Dans un sol fertile la capucine fera un beau plant avec de belles feuilles rondes.  On lui laisse un demi-pied carré d’espace. La capucine offre une belle couverture au sol et abrite des prédateurs utiles au jardin.

À la ferme, je sème les choux, les navets et les courges avec un couvre sol de trèfle blanc.  Celui-ci éloigne la mouche du choux et permet de garder l’humidité.  Ça fonctionne très bien!  Le trèfle est vivace il faut le couper un peu pour ne pas qu’il envahisse tout, on pourrait aussi utiliser du trèfle alsike qui est une annuelle.

On associe les carottes avec la sauge, le rosemarie et les onions pour éloigner la mouche de la carotte.   Plus vous récoltez vos carottes tôt moins il y aura de dommage par la mouche de la carotte.  La mouche est surtout un problème pour les carottes de conservation puisque c’est la deuxième génération qui fait de gros dommages.

Avec la famille des solanacées (tomates, poivrons, aubergines) il est bon de planter du basilic et du persil. La tagète, très odorante éloignerait certains insectes, la tagète a également des propriétés anti-nématodes tout comme les zinnias.  Le cosmos attire les pollinisateurs et peut-être semé près des poivrons.

On associe les fèves avec la sarriette d’été qui éloignerait certains coléoptères.  C’est surtout un bon mix en cuisine!  Le fèves réduisent aussi la population de doryphore si semé près des pommes de terre.

Dans un petit espace un jardin diversifié est la source du succès.  Dépendant des années certains légumes réussissent mieux que d’autres.  Il y a aussi des années chanceuses ou tout fonctionne très bien.  Il est impossible d’éliminer tous les insectes du potager, il faut cohabiter avec eux.  Certaines années il y en beaucoup, d’autres moins… Vive la nature!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.