Tous les articles par Mélanie Chapleau

Planification 101

planifier le potagerC’est la période d’achat de semences avec de nombreuses fêtes des semences à travers la province.  C’est l’occasion d’acheter des semences produites par des jardiniers d’ici, et de dénicher des variétés difficiles à trouver dans les grosses chaines ou centres de jardins.  C’est l’idéal pour avoir un jardin unique et goûteux!  De plus, on y organise des ateliers et conférences sur le jardinage, parfait pour en apprendre davantage! On peut retrouver une liste des fêtes des semences à cette adresse.   https://www.semences.ca/evenements

La planification de l’achat de ses semences commence par un plan de son jardin.   Quels légumes ont veut faire pousser et en quelle quantité?  On me demande souvent quoi planter dans son jardin.  J’aime beaucoup varier les types de légumes mais il est bien de planter les légumes que l’on apprécie vraiment, surtout si on a un espace limité.   J’ai fait l’exercice d’un nombre approximatif de plants de légume par personne et l’espace à y consacrer dans un potager en carré.

Légumes                        Quantité/personne                espace en pied carré

Laitue pommée                            2-3                                                      2-3                                                           Concombre                                      2                                                           2                                                             Haricot nain                                15-18                                                    3-5                                                           Pois mange-tout                       16-20                                                    2-3                                                           Betterave                                         9                                                            1                                                             Épinard                                             9                                                            1                                                             Rabiole/navet                              5-10                                                      1-2                                           Rutabaga                                       4-8                                                         1-2                                                     Carotte                                         24-36                                                      2-3                                                           Tomate                                          2-6                                                        4-12                                                         Poivron                                          3-4                                                         3-4                                                           Piment                                           1-2                                                         1-2                                                         Aubergine                                    1-2                                                         1-2                                                         Céleri-rave                                    2-4                                                        1-2                                                           Fenouil                                           2-4                                                         1-2                                                           Brocoli                                            2-4                                                        3-6                                                           Chou-rave                                      4                                                             1                                                             Kale                                                  2                                                             2                                                             Ail                                                      6                                                             1                                                       Basilic                                              4                                                             1

J’ai préparé 2 exemples de jardin, un petit jardin de débutant sur une surface de 8’x 8’ et un jardin pour une famille de 4 pour une surface de 14’x 8’.  On peut varier la quantité et variété de légumes selon nos goûts.   Étant donné les coûts de préparation d’un jardin en temps et en intrant (terre et compost)  on peut commencer tranquillement et agrandir son jardin d’années en années.  Le potager peut-être éparpillé un peu partout sur notre terrain. J’ai ajouté une butte pour les courges un peu à part du potager.  Celle-ci devrait être à 4 pied du potager environ, avoir 3′ de diamètre pour 2 plants, distancé à un pied un de l’autre.  À faire si vous avez de l’espace au jardin!  L’orientation Nord-Sud a été réfléchie pour maximiser la présence absence d’ombre.

Le petit potager sur un espace de 8 pieds par 8 pieds

petit potager

Le moyen potager sur un espace de 8 pieds par 14 pieds

potager_moyen

Après avoir fait le plan de son jardin on peut faire l’inventaire de ses semences.  On achètera les légumes qui manquent, les nouveaux légumes à essayer. Pour le choix des variétés vous pouvez regarder les catalogues papiers et en lignes, visiter les fêtes des semences ou les centres de jardins.  Inspirez-vous des descriptions de légumes mais aussi du nombre de jour à maturité. Cette donnée permet de savoir ce qui poussera bien chez vous tout dépendant de la longueur de votre saison. Choisir des laitues avec des maturités différentes permet de distancer les récoltes. Regarder  si la résistance aux maladies est mentionnée.  Pour les commandes en ligne calculer 2-3 semaines pour recevoir votre commande.

Pour faire votre jardin sans effort au printemps vous pouvez commander la terre à jardin et monter les planches de 3′ de large à la pelle.  Le jardin de   8’x 8’ demandera une verge de terre pour faire les planches de 9’’ de haut, 6’ de long et 3’ de large.  Ceci coûtera environ 90$ de terre avec la livraison.  Il faudra mettre du carton et ou des couches de papier journal sous les planche pour éviter les mauvaises herbes.  Avec le temps, les vers de terre ameubliront le sol plus en profondeur.  Le jardin de 8’x 14’ demandera quant à lui 2 verges de terre à jardin soit environ 150$ avec la livraison.  Sinon on met la main à la terre et on s’inspire de ma section Préparer le potager.  Préparer des planches à la bêche demande beaucoup d’effort mais aussi moins de terre importée.  J’aime beaucoup ce travail physique. Je ne fais pas de marathon, je jardine!

Les artichauts!

DSC_0192L’artichaut est originaire de la méditerranée et est cultivé depuis des milliers d’années.  Il fait partie de la famille du Chardon (astéracée) et en a le feuillage découpé très décoratif.  Il est cultivé comme vivace (production sur 5 ans) dans les régions chaude (Californie, Italie) et comme bisannuelle ou annuelle dans les climats froids.

L’artichaut peut atteindre 4 pieds de haut et 2 pieds de large, il prend donc beaucoup de place au jardin.  Il fait une jolie plante ornementale et est couramment ajouté au plates bandes florales.  On économise ainsi l’espace dans notre potager.  L’artichaut ne survie pas bien à l’hiver québécois. Il était autrefois cultivé comme bisanuelle au québec (récolte la deuxième année).  On taillait le plant à l’automne, et on le couvrait d’un bon paillis de feuilles ou de paille.  La survie n’était pas garantie, mais on pouvait obtenir une récolte si l’hiver n’avait pas été trop rude.  Une nouvelle variété, l’Imperial Star, permet une culture annuelle abondante, 6 à 8 artichauts par plants.

À l’automne dernier je me suis fait une petite plate-bande de 5x3pi en avant de la maison. Comme l’artichaut est une plante vorace qui prend beaucoup de temps à pousser, j’ai mis deux sacs de fumier composté dans ma plate-bande.  Au printemps j’ai ajouté un bon 500mL de fumier de poule acti-sol que j’ai mélangé à ma terre.  À la fin de juillet, j’ai ajouté un peu de fumier de poule au pied des plants, environ 60 mL par plants.  C’est à cette période que les fleurs (appelées capitules) commencent à se développer.

Les artichauts ont besoin d’un coup de froid pour fleurir.  On les transfère donc tôt au jardin, au début de mai (3-4 semaines avant le gel).  Les transplants doivent alors avoir environ 8 semaines pour que le plant se rende à la floraison.  Il faut donc commencer les semis tôt, en mars.  C’est le premier semis que je fais.  J’ai laissé une distance de 3 pieds entre mes plants.

DSC_0405

DSC_0507

Puisque l’artichaut est lent à se développer, de la laitue ou des épinards peuvent être semés entre les plants au printemps.

Mes artichauts ont été visité par des pucerons noirs, qui ont attirés perce-oreilles et coccinelles qui s’en nourrissent.  J’ai laissé la nature faire et mes plants sont restés en santé. Jusqu’à maintenant j’ai obtenue 6 artichauts de bonne grosseur par plant.  Des petits artichauts se développent encore…  On peut semer des capucines à proximité pour y attirer les pucerons.

L’artichaut qui se développe sur la tige principale est appelé artichaut royal, d’autres artichauts se développent sur les tiges secondaires.  On récolte la fleur avant qu’elle ne s’ouvre.  La fleur ouverte est apparemment très jolie, je vais en laisser une sur un de mes plans… photo à venir…

DSC_0282

 

La récolte!

DSC_0188 C’est le temps des récoltes!

J’ai une belle diversité de légumes et je récolte le fruit de mon travail!

Le basilic et l’ail sont prêts c’est le temps de faire du pesto!

DSC_0152

Quoi de mieux qu’une sauce avec des tomates qui ont bien mûries sur le plant.

DSC_0145

Je fais sécher des poivrons hongrois pour me faire un peu de paprika doux.

DSC_0177

L’été a été pluvieux en Estrie et je n’ai jamais eu autant de mildiou sur mes courges et tomates.  Par contre ma récolte de poivron doux est fantastique et mes trois soeurs ont très bien fonctionné.  J’ai de beaux épis de maïs en formation et j’ai eu une jolie haie comestible une bonne partie l’été!

DSC_0098

DSCF1491

Les épinards

epinardJ’ai nettoyé ma planche de brocoli, une belle récolte cette année.  Je suis maintenant prête à semer mes épinards d’automne.  Les épinards sont très tolérant au froid, c’est une belle culture d’automne et même d’hiver si on ajoute une protection comme un mini-tunnel ou un couche froide.  Comme j’ai planté mes brocolis sous-tunnel, je réutilise celui-ci pour allonger ma saison d’épinard après les gelées d’automne.  En ajoutant un plastique sur mon tunnel d’agrotextile, il est possible de récolter des épinards en hiver.

L’épinard est originaire d’Asie et fait partie de la famille des Amarantacées. Les épinards sont un légume feuille vert et ont besoin d’un bon apport d’azote.  Un amendement généreux de fumier composté et un apport d’acti-sol (300mL/16pi2) permettent une bonne croissance de l’épinard avec de belles grandes feuilles bien vertes.  On doit prévoir un plan d’épinard au 5 pouces, si l’épinard est planté trop densément il risque de monter en graine.  Je sème aux 1-2 pouces et j’éclaircie en coupant les mini-plants lorsque les feuilles se touchent.  Une belle récolte de mini-épinard.  Pour les plants principaux, on récolte les feuilles extérieures en conservant le centre, ce qui assure un récolte prolongée.

On planifie généralement deux récoltes d’épinard, une au printemps et l’autre à l’automne, puisque l’épinard a tendance à monter en graine avec la chaleur et les journées trop longues.  L’épinard est planté directement au jardin dès que le sol peut être travaillé (avril).  On peut faire des semis successifs aux deux semaines jusqu’à la première semaine de juin.  Dans un sol humide et relativement froid l’épinard prend une semaine à germer.  L’épinard est prêt en 40 à 60 jours selon la variété.

À la fin de l’été, lorsque les journées raccourcissent et se refroidissent il est temps de replanter des épinards.  Ceci permet de réutiliser des parcelles de jardin qui ont été récoltées.  On sème du début août (6-8 semaines avant la gelée d’automne) jusqu’à la mi-septembre (sous mini-tunnel).

Comme j’ai une population de mineuse dans mon jardin, je plante mes épinards sous couverture flottante.  La mineuse est une mouche qui pond ses œufs sous les feuilles d’épinards (et bette à carde, betterave).  La couverture flottante empêche les mouches de se rendre au feuillage. On peut éliminer les larves manuellement en surveillant tous les 3-4 jours.  On les décolle doucement à l’aide d’un couteau en évitant de blesser la plante.

DSC_0780
mineuse de l’épinard

 

 

Le épinards sont sensibles aux maladies fongiques tel l’oïdium, il faut donc leur laisser de l’espace et de l’aération pour réduire l’humidité sur les feuilles.

Les Courgettes!

DSC_0001

Mon potager est en pleine production et remplie de fleurs telles zinnia, cosmos, souci etc …  J’ai vraiment mon coin de campagne à la maison!  On mange régulièrement le brocoli, navet, courgette, concombre, salade, pois et tomates.

Cette semaine on jase zucchini et courgette.  C’est un légume productif offert en toutes sortes de formes et de couleurs.  Il prend beaucoup moins de place au jardin que la courge d’hiver.  Il fait partie de la famille des cucurbitacées et est originaire d’Amérique Centrale.

Les courgettes ont besoin de beaucoup de nutriments et aiment un sol riche et meuble.  On peut les planter directement dans du fumier composté de 0.5 0.5 0.5 NPK; on ajoute donc une bonne quantité du fumier au sol avec une bonne poignée de fertilisant acti-sol par plant.  On peut les planter directement au jardin quand le sol est bien réchauffée (début, mi-juin).  Je laisse aux courgettes un espace de 2pi x 2pi, je sème la graine au milieu de ce carré (2 graines et je garde le plus beau plant). Les graines ont vraiment besoin de chaleur pour germer, on peut couvrir le sol d’une couverture flottante pour donner un coup de pouce.  Ceci protège également de la chrysomèle rayée du concombre.  On retire la couverture flottante à la floraison pour permettre aux pollinisateurs de faire leur travail. On peut également partir les semis sous lumière  4 semaines avant le dernier gel. On acclimate les plants dehors une semaine avant la transplantation au jardin.    Un seul plant peut être très productif.  2 à 4 plants par famille sont suffisants!  La courgette prend de 45 à 60 jours avant de donner ses premiers fruits.  On récolte les fruits sur une période de 4 à 8 semaines, une fertilisation avec un engrais liquide (seaweed) une fois par mois augmentent la période de récolte.   On récolte le zucchini à une longueur de 4 à 6 pouces et le pâtisson d’une circonférence de 2-3 pouces pour que le fruit soit tendre et savoureux.

DSC_0872
Pâtisson

On récolte en coupant la tige avec un couteau.  Un arrosage régulier est important pour une bonne circulation du calcium.  Si on laisse des fruits devenir trop gros la production de fleurs, et donc de courgette,  diminuera.  Les fleurs sont comestibles, autant les mâles que les femelles.  On peut les faire frire, les farcir, etc.

DSC_1013

Si le fruit reste petit et pourrit à son extrémité, c’est que la pollinisation n’a pas eu lieu.  On peut planter des souci, zinnia, cosmos à proximité pour attirer les pollinisateurs.  Je sème les fleurs en graines directement au jardin dès qu’il n’y a plus de risque de gel.  La floraison est synchronisé avec les courgettes et concombres.  On peut également fertiliser à la main en récoltant le pollen des fleurs mâles avec un pinceau et le déposer sur la fleur femelle.

DSC_0937
zinnia
DSC_0006
cosmos

On peut ajouter un paillis au sol pour que les fruits ne pourrissent pas par contact avec celui-ci.  Les producteurs maraîchers utilisent en général un paillis noir en plastique et certain jardiniers amateurs une toile géotextile.  De la paille ou du bois raméal fragmenté font un bon paillis végétal.

Les courges sont fréquemment la cible de maladies fongiques comme le Mildiou (tâche jaunes sur les feuille) et l’Oïdium (poudre blanche sur les feuilles).

Mildiou sur feuille de zuchinni
Mildiou sur feuille de zucchini

Les plantes survivent généralement à ces maladies et auront le temps de donner beaucoup de fruit.  On coupe les feuilles trop malades.  On peut traiter les feuilles avec une dilution de 20% de lait (2 partie de lait pour 8 parties d’eau) pour contrôler la maladie, une fois semaine.   On s’assure de vaporiser le dessus et le dessous des feuilles.  Une solution de bicarbonate de sodium (une cuillère à thé de petite vache et d’huile végétale dans une litre d’eau) peut également être utilisée.  Le bicarbonate de sodium doit être utilisé avec parcimonie puisqu’il peut causer la brûlure des feuilles.  Il existe des fongicides à base de bicarbonate de potassium moins phytotoxique qui sont utilisées en agriculture biologique.

Entretien du potager

La saison de jardinage bat son plein et il est important de bien entretenir le potager!

On continue de se débarrasser des mauvaises herbes, on prend le temps de récolter les pois mange-tout aux deux-trois jours et de se régaler de notre salade, radis et fines herbes.  Les fleurs d’ail sont également prêtes à être récoltées.  Il suffit de les casser à leur base.  Ceci permettra d’avoir de plus grosses gousses d’ail.  La fleur d’ail est délicieuse et assaisonne bien les plats coupées en petite rondelle.

Fleur d'ail
Fleur d’ail

On doit également surveiller les légumes pour s’assurer de contrôler les insectes et maladies.

Mes bettes à cardes et poivrons doux sont la cible de mineuses, des larves qui creusent des tunnels dans les feuilles.  Les betteraves et les épinards peuvent aussi être la cible des mineuses. C’est une petite mouche qui pond ses œufs sous les feuilles, parfois aussi sur le dessus.  Il faut surveiller le dessous des feuilles 2 fois par semaine environ pour éliminer les œufs.  Ceux-ci sont bien collés, j’utilise un petit couteau pour les détacher.  J’élimine les feuilles qui ont été attaqué pour éviter la prolifération de la mouche.  Il y a trois générations de mouche par année.

DSC_0780
mineuse sous la feuille

 

Signe de nécrose due à la mineuse
Signe de nécrose due à la mineuse

Mes cerises de terre sont la proie de la doryphore de la pomme de terre.  Si vous avez des pommes de terre au jardin elles seront sur celles-ci, leur légume préférée.  Encore une fois on surveille le dessous des feuilles et on enlève les œufs ou insectes en formation à l’aide d’un mouchoir.

Doryphore
Doryphore

Les dernières semaines ont été très humides en Estrie.  Mes courges sont affectées par le mildiou.  Il y a de petites tâches jaunes qui apparaissent sur les feuilles.  On coupe les feuilles jaunes trop affectées pour réduire l’inoculum de spores.

Mildiou sur feuille de zuchinni
Mildiou sur feuille de zuchinni

On peut traiter les feuilles avec une dilution de 20% de lait (2 partie de lait pour 8 parties d’eau) pour contrôler la maladie, une fois semaine.   On s’assure de vaporiser le dessus et le dessous des feuilles.  Une solution de bicarbonate de sodium (une cuillère à thé de petite vache et d’huile végétale dans une litre d’eau) peut également être utilisée.  Le bicarbonate de sodium doit être utilisé avec parcimonie puisqu’il peut causer la brûlure des feuilles.  Il existe des fongicides à base de bicarbonate de potassium moins phytotoxique qui sont utilisées en agriculture biologique.  Les plantes infectées le demeureront tout au long de la saison mais ce traitement aidera la plante à se rendre plus en santé jusqu’à sa production de fruits.

Mes tomates, avec toute cette pluie en Estrie, sont atteintes de l’alternariose.

Alternariose sur feuilles de tomate
Alternariose sur feuilles de tomate

Il y a des tâches rondes brunes sur les feuilles qui deviennent entièrement jaunes et se dessèchent.  J’élimine les branches atteintes dès que le soleil est présent.  Il faut éliminer les feuilles avec attention pour qu’elles touchent le reste du feuillage de la plante le moins possible.  Une fois la maladie installé il est impossible de l’éradiquer.  Il faut espérer que la plante reprendra de la vigueur et qu’elle ne perdra pas trop de feuilles.  Vaporiser les feuilles en dessous et sur le dessus avec une solution de 10% de lait  aiderait à prévenir et ou contrôler la maladie selon Yves Gagnon, un jardinier reconnu.  Le traitement se fait un fois par semaine ou après une forte pluie. Je n’ai pas trouvé d’études scientifiques sur le sujet (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas…).  Ça vaut la peine d’essayer.  De plus les tomates ont besoin de beaucoup de calcium.  En agriculture biologique on utilise un fongicide à base de cuivre pour réduire la maladie.

Bon jardinage!

Le brocoli!

DSC_0824

Le brocoli est un légume originaire d’Italie domestiqué par les romains.  Le brocoli est une plante de climat frais.  Il résiste bien aux températures froides et la température idéale pour la formation de la tête est entre 15 et 24 °C.

Le brocoli peut pousser relativement rapidement, 55-85 jours, et tolère le froid.  Il est donc possible d’avoir deux récoltes de brocoli par année, une en été et l’autre à l’automne.

Plantation

Je pars mes semis 5-6 semaines avant la transplantation (1e avril) que je fais sous-abris 2-3 semaines avant le dernier gel (15 mai).  On a souvent l’impression que les semis poussent en orgueil mais ils prennent de la vigueur rapidement au potager.  Pour une récole d’automne on peut planter directement en terre à la mi-juin.  Les transplants reprennent bien au jardin et sont plus vigoureux,  on part sous lumière nos semis d’automne à la fin mai pour les transplanter au jardin fin-juin début juillet.

DSC_0431

Le brocoli a besoin d’un bon apport de nutriments dès sa plantation, il utilise l’énergie et les nutriments de ses feuilles pour produire sa tête de brocoli.  Plus les feuilles sont grosses et bien vertes plus la tête sera grosse.  Une fertilisation insuffisante était probablement la cause de mon manque de succès avec le brocoli.  Une bonne poignée de fumier de volaille acti-sol dans le trou de plantation apporte assez de nutriments pour la croissance.  La plante n’arrivera pas à absorber assez de nutriments du sol lors de sa floraison.  La tête peut doubler de volume en 48 heures!  On plante les brocolis à 18-24 pouces de distance les uns des autres.  Le brocoli a aussi besoin de beaucoup d’eau (quoique moins que le chou-fleur qui flétrie vraiment facilement), un arrosage régulier est nécessaire.

DSC_0482

On coupe la tête de brocoli assez haut pour favoriser la pousse des tiges latérales qui donneront des petits brocolis supplémentaires.

Insectes nuisibles

Les choux en général sont difficiles à réussir due à la présence de plusieurs insectes ravageurs.  C’est la raison pour laquelle je les cultive sous un agrotextile.

Le contrôle de la mouche du chou, une mouche qui pond des œufs au pied des plants et dont les larves mangent la racine est efficace avec un agrotextile.  On peut aussi mettre du carton au pied des plants pour empêcher la larve de creuser dans la terre.  Je mets de la cendre au pied des plants chaque semaine en début de croissance.  La cendre ou une macération de celle-ci permet de contrôler les larves.  De plus c’est un apport en potassium et en calcium.

Piéride du chou
Piéride du chou

L’agrotextile permet aussi de contrôler la piéride du chou.  Ce papillon blanc pond ses œufs sous les feuilles du chou (particulièrement les jeunes feuilles)  et la chenille se nourrit des feuilles.  Ces chenilles font des ravages!  Une pulvérisation au BT (toxine de Bacillus thuringiensis), un insecticide utilisé en agriculture biologique permet de contrôler les chenilles.  C’est par contre du travail puisqu’on doit pulvériser aux 5-7 jours à partir du début juin si l’on observe le papillon dans notre jardin.  Il faut bien suivre les instructions du fabricant lors de l’application.  On peut éliminer les oeufs et chenilles manuellement mais c’est difficile d’y venir à bout!

DSC_0713 (2)
Papillon Piéride du chou

 

Les pucerons aiment aussi les brocoli, avoir des plants en bonne santé et un arrosage vif sur les feuilles permet de contrôler ce ravageur.  Planter des capucines tout près permet d’attirer les pucerons sur les capucines et d’éviter qu’elles ne se rendent au chou.

Capucine
Capucine

La rotation est très importante pour éviter les problèmes puisque plusieurs insectes hivernent dans le sol.

 

 

Les concombres!

DSC_0864

Le concombre est un favori au jardin.  Il fait partie de la famille des cucurbitacées.  Il est originaire de l’Asie du sud et aurait été domestiqué en Inde il y a 3000 ans environ.

Les concombres, tout comme les courges, aiment la chaleur!  On peut partir les semis 3-4 semaines avant le dernier gel (dans des pots de 4 pouces environ, les concombres n’aiment pas qu’on abîment leurs racines)  et les planter au jardin au minimum une semaine après le dernier gel.  On doit faire attention de ne pas enterrer le collet pour éviter les maladies. C’est aussi à ce moment que l’on peut planter les graines directement au jardin.  Les graines ne germeront pas s’il fait froid.  Le temps de germination normal est de 4 jours. On peut devancer un peu les semis en réchauffant la planche  par l’ajout  d’une couverture flottante qui fera un petit effet de serre.  Le concombre pousse bien lorsque les nuits sont autour de 13 °C. Un agrotextile (couverture flottante) directement sur les plants ou a l’endroit des semis direct aide à maintenir cette température.  L’ajout d’un agrotextile permet aussi de protéger les concombres de la chrysolème rayée du concombre qui transmet entre autre la maladie du flétrissement bactérien.  Je conserve l’agrotextile jusqu’à la floraison pour retarder cette maladie qui semble inévitable avec les concombres.

 

patate
Chrysolème rayée du concombre

Je distance mes plants au pied, 2 à 3 pieds entre les rangs.  Mettez une bonne poignée de fumier composté et de compost de poule en granule dans le trou de plantation.  Le concombre est une culture gourmande. Je les cultivent toujours sur treillis, ce qui économise beaucoup l’espace et fait des fruits plus jolie par l’absence d’obstacle lors de leur développement. Ceci évite également leur pourriture par le contact avec le sol.  Je plante au minimum 4 plants pour assurer une bonne fécondation.  Les concombres ont à la fois des fleurs femelles et mâles. Les fleurs femelles sont facilement identifiables par la présence d’un embryo qui ressemble à un mini-concombre.

506

On trouve des variétés de concombres qui sont parthénocarpiques, ils possèdent des fleurs femelles uniquement et sont autofécondes.   C’est souvent le cas des concombres style anglais.  Ces variétés ont été sélectionnées pour la culture en serre.  Par contre la présence de pollen de fleurs mâles rendent les fruits plus amer, si vous choisissez ce type de variété, évitez de planter d’autres variétés qui possèdent des fleurs mâles. On peut alors conserver la couverture flottante même au moment de la floraison puisque les pollinisateurs ne sont pas nécessaires.  Je ne taille personnellement pas les concombres mais ceux-ci résistent bien à la taille, on peut tailler les ‘gourmands’ pour conserver une tige unique sur le treillis. C’est ce que l’on fait pour la culture en serre ou l’on attache les vignes avec une corde pour les cultiver en hauteur.

Il faut cueillir les concombres régulièrement pour qu’ils continuent à produire. Un arrosage régulier et un bon apport en nutriments améliore grandement le goût.

Pour allonger le temps de production, je plante d’abord des transplants, puis deux semaines après, des graines directement au jardin.  Le temps de maturité des concombres varient d’un cultivar à l’autres, de 50 à 70 jours.  Planter des variétés avec des temps de maturité différents permet aussi de prolonger la récolte.

 

Les tomates!

DSC_0468La tomate est un légume très populaire au jardin.  Elle est originaire de l’Amérique centrale et de l’Amérique du sud.  Les Italiens la cultivent depuis la fin du 16e siècle.  Il y a dans le monde plus de 2000 cultivars disponibles.  Partir ses plants et cultiver la tomate chez soi permet de découvrir les formes, saveurs, et couleurs variées de ce légume fruit.

On doit absolument produire ses semis de tomates (ou les acheter) puisque notre saison est trop courte.  On part les semis 6-8 semaines avant le dernier gel.

DSC_0451

Transplantation

La tomate aime le soleil, les fruits peuvent avoir des coups de soleil, mais uniquement si le feuillage n’est pas bien développé et ne permet pas de faire un peu d’ombrage sur ceux-ci. Les tomates ne devraient pas être plantées près d’un noyer noir ou cendré puisque leurs racines produisent un produit toxique (juglone) pour ceux-ci (distance de 50pi).  Une planche surélevée protégée avec du tissue contre les mauvaises herbes permet d’éviter la présence de racines de noyer.

Avant de transplanter nos plants à l’extérieur, on réduit l’eau et on expose les plants aux conditions extérieures pour environ une semaine.  Pour une bonne croissance, les tomates ont besoin d’une température minimale la nuit de 5 °C et de 16 °C le jour.  Une semaine à des températures inférieures à 15 °C le jour endommagera les plants, ainsi qu’une température de nuit de 0-4 °C.  Lors de la floraison, une température la nuit inférieure à 12 °C affectera la qualité du pollen et de la pollinisation et empêchera la production de fruit ou produira des fruits déformés.  C’est souvent le cas des premières tomates si l’on a planté nos tomates tôt au jardin.

catfacing
Tomate déformée

On met les tomates tuteurées à une distance de 18-36 pouces.  On évite de trop rapprocher les plants pour réduire les maladies, une bonne aération permet au feuillage de sécher et évite les maladies foliaire.  Je plante maximum 9 plants dans un carré de 4pi par 4pi, 6 pour les tomates cerises qui font de gros buissons.  La tomate est souvent plantée avec des tagètes pour éloigner les insectes et du basilic pour améliorer son goût.

La tomate a besoin de calcium et de phosphore pour bien se développer, l’ajout d’un peu de cendre dans le trou de transplantation peut aider.  Le manque de calcium entraîne la pourriture apicale (pourriture du fruit à son extrémité).  Le manque de calcium dans le sol, ou le manque d’eau empêchant sa circulation sont deux facteurs causant la pourriture apicale.  Un arrosage régulier évite à la fois le craquement des fruits et la pourriture apicale.

Les maladies

Les tomates sont peu sensibles aux insectes mais sont très susceptibles aux maladies, notamment les maladies fongiques.  Un arrosage goutte à goutte en matinée aide à réduire les maladies en évitant la présence d’eau sur les feuilles.   C’est l’eau sur les feuilles qui permet aux spores de germer et aux pathogènes d’infecter les tomates. Les spores de bactéries demeurent dans le sol et les éclaboussures dues à la pluie et à l’arrosage peuvent causer une infection.  La culture avec paillis de plastique noir, régulièrement utilisé en agriculture biologique, évite l’éclaboussement du sol.  Une bonne distance entre les plants permet aux feuilles de sécher plus vite.  La rotation, d’un minimum de 4 ans, permet d’éviter des accumulations de spores dans le sol.  Les feuilles du bas sont généralement les premières atteintes, on peut les éliminer à l’apparition de symptômes.

tomate_4
Plant de tomate avec maladies foliaires

 

L’alternariose cause des tâches rondes constituées de plein de cercles bruns.  Les feuilles s’assèchent et deviennent jaunes. On peut vaporiser les plants d’une solution de lait (une partie de lait pour neuf parties d’eau) à toutes les semaines vers la mi-juillet pour réduire la présence de l’alternariose.  La septoriose a des symptômes semblables à l’alternariose mais les tâches sont entourées de jaune.  La verticiliose fait jaunir les feuilles à partir du contour.  Les feuilles  sèchent puis brunissent.

L’anthracnose forme des petits cratères ronds sur les fruits qui peuvent causer la pourriture du fruit.  On se débarrasse rapidement des fruits atteints.

DSC_0539

 

On parle souvent de cultivar de tomate indéterminé et déterminé.  Les cultivars déterminés sont plus compact, ils cessent de s’allonger après une certaine production de fleurs (3pi), les tomates se développent relativement en même temps.  Les cultivars sont généralement plus hâtifs.  Les tomates à pâte sont souvent déterminées. Les tomates indéterminées s’allongent tout au long de la saison et produisent des fruits jusqu’au gel.  Elles peuvent atteindre 6pi de hauteur.  Les deux types poussent mieux avec des tuteurs.

 

 

Les pois!

DSC_0284Le pois est l’une des premières espèces de légume à avoir été cultivé.  On en a retrouvé dans des tombes égyptiennes et dans des grottes en Suisse datant de l’âge de bronze.  C’est également un légume facile à cultiver!  Il fait partie de la famille des fabacée (légumineuse). Il a donc la propriété de fixer l’azote de l’air grâce aux nodules formées sur ses racines.

Il germe bien dans un sol frais, on fait les semis dès que le sol peut être travaillé, de la fin-avril à la fin mai.  On peut aller jusqu’à la mi-juin dans les régions froides. Les jeunes plants tolèrent  bien le gel.   Il aime se développer lorsque la température est fraîche, 15-22 °C. Je  sème les graines serrés, au 3 cm, et j’obtiens un véritable buisson de pois.  Je plante autour de la base d’un treillis maison fait avec des piquets de bambou et de la corde.  On peut aussi le planter autour des tuteurs ronds à tomate.

DSC_0104

rugosite 076

Les cultivars nains doivent aussi être supportés, ils peuvent atteindre 70cm de hauteur, 2m pour les grimpants). Le temps de germination est de 10-14 jours.  Les racines sont sensibles, ils ne faut pas les éclaircir.  Je plante environ 80 graines pour notre famille de 4, sur un espace de 8 pi2.

Les pois aiment un sol bien meuble,  riche en matière organique.  Puisqu’ils sont fixateurs d’azote il n’est pas nécessaire de fertiliser.  J’ajoute un peu de fumier composté pour leur donner les éléments nutritifs autre que l’azote.

Puisque les plants montent très haut ils vont créer beaucoup d’ombrage, pensez bien à l’emplacement de ceux-ci pour éviter d’affecter les cultures compagnes.

Facile à cultiver, très peu de maladie et d’insecte.  Il peut parfois être visité par les pucerons, un nettoyage fréquent avec un bon jet d’eau sera requis.  Il vaut mieux récolter les cosses lorsque le feuillage est sec pour éviter les maladies.  On fait une rotation au 4 ans pour éviter les maladies qui causent la pourriture des racines.  On lui succède généralement les légumes feuilles et racines.

Les pois ont besoin d’une humidité constante lorsqu’ils forment leurs fruits, par contre il ne faut pas trop arroser puisque ceci peut affecter la fertilisation des fleurs. Les fleurs sont auto-fécondes, ils n’ont pas besoin de pollinisateurs.

DSC_0184

Les cultivars indéterminés produisent plus longtemps et ont meilleur goût que les cultivars nains.

Il existe plusieurs sortes de pois :

Le pois des neige,  Pisum sativum var saccharatum,  dont on mange la cosse entière et que l’on récolte avant que le pois se gonfle. Cultivars : Oregon Giant  et Mammoth 

Le pois mange-tout (croisement entre pois des neige et pois à écosser),  Pisum sativum var macrocarpon,   que l’on récolte quand le pois est bien rond.  On mange la cosse entière. Cultivar grimpant Sugar Ann, nain Cascadia

Le pois à écosser : Pisum sativum var medullare, on mange le pois frais, cultivar tall telephone